-216 Schmutzer Primate Center (Jakarta)

Publié le par Christope Bagonneau

The Schmutzer Primate Centre, au cœur du zoo de Jakarta un centre totalement dédié aux primates et à eux seuls. Il porte le nom de la regrettée Pauline Antoinette Adeline Schmutzer sans qui le projet n'aurait jamais pu aboutir financièrement. Elle espérait que sa donation pourrait aider ainsi les Indonésiens à prendre conscience de la richesse de leur faune, et à la conserver. Le centre fut ouvert en 2000 et présente surtout des espèces locales. L'entrée est de 5000 Rupiah, 50 centimes, et on vérifiera que vous n'avez aucune boisson ou aucune nourriture sur vous.

 

Jakarta Schmutzer Primate Center Orang-outan-1

 

A bien des égards, le centre est pionnier dans sa manière de présenter certaines espèces. Les gorilles et les deux familles de orang-outans ont chacun une véritable forêt où il n'est pas toujours facile de les apercevoir... Prévoir une bonne dose de patience et du temps. Les espaces pour les différents macaques (à l'exception des macaques nègres) sont eux aussi remarquables. Je suis plus réservé pour les semnopithèques et les gibbons (siamangs y compris). Leur cage a beau être haute avec des suspensions en travers, cela demeure trop exigu à mon goût, et j'ai vu de bien meilleurs conditions de conservation ailleurs à Singapour ou à Taipei, où chaque famille vit sur une île arborée. De plus, en me perdant dans le zoo, je suis arrivé dans les arrières boutiques interdites au public, où sont conservés des dizaines de gibbons dans de relativement petites cages...

 

Jakarta Schmutzer Primate Center Semnopithèque de Sumatra

 

Quoi qu'il en soit, le centre demeure incontournable. On peut y voir des espèces endémiques à l'une ou l'autre des îles d'Indonésie, et toutes en danger, des espèces qu'on a peut de chance de voir ailleurs. Le gibbon cendré de Java vaut à lui seul le voyage, et il m'a ému jusqu'aux larmes, malgré ou en raison du grillage. Ci-après, voici la liste des primates présents dans le centre (les espèces suivies d'un * sont indonésiennes). Une partie était fermée au public, de loin, j'ai cru apercevoir une femelle gorille, ce qui serait logique puisque l'espace des gorilles ne présentait jusqu'alors que deux mâles, un peu limité pour le long terme.

 

Jakarta Schmutzer Primate Center Gibbon de Java

 

Loris paresseux : Nycticebus coucang (pas vu)

Nasique : Nasalis larvatus *

Gorille des plaines : Gorilla gorilla

Semnopithèque de Sumatra : Presbytis melalophos (photo2)*

Semnopithèque des îles de la Sonde : P. comata *

Semnopithèque  noir ou Langur de Java : Trachypitecus auratus *

Macaque de Tonkean : Macaca tonkeana *

Macaque crabier : M. fascicularis *

Macaque nègre ou à crête : M. nigra *

Macaque de Heck : M. hecki (photo4)*

Macaque japonais : M. fuscata

Macaque à queue de cochon : M. nemestrina *

Macaque de Muna-Buton : M. ochreata brunnescens *

Gibbon agile : Hylobates agilis agilis *

Gibbon ungko : H. a. ungko *

Gibbon cendré de Java : H. moloch (photo3)*

Gibbon de Müller : H. muelleri *

Gibbon de Kloss : H. klossii *

Siamang : H. syndactylus *

Lémur fauve : Eulemur fulvus

Chimpanzé : Pan troglodytes (pas vu)

Orang-outan de Bornéo : Pongo pygmaeus *

Orang-outan de Sumatra : P. abelii (photo1)*

 

Jakarta Schmutzer Primate Center Macaque de Heck


Publié dans Zoos du Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


J'ai uassi entendu dire que c'etait un centre tres interessant! mais trop loin! haha



Répondre
L


je fais ma valise et j'arrive ! lolll


poésie se soir


et tant pis si tu aimes pas loll


Marceline DESBORDES-VALMORE (1786-1859) (Recueil : Poésies inédites) - Soir d'été

Le soleil brûlait l'ombre, et la terre altérée
Au crépuscule errant demandait un peu d'eau ;
Chaque fleur de sa tête inclinait le fardeau
Sur la montagne encor dorée.

Tandis que l'astre en feu descend et va s'asseoir
Au fond de sa rouge lumière,
Dans les arbres mouvants frissonne la prière,
Et dans les nids : " Bonsoir ! Bonsoir ! "

Pas une aile à l'azur ne demande à s'étendre,
Pas un enfant ne rôde aux vergers obscurcis,
Et dans tout ce grand calme et ces tons adoucis
Le moucheron pourrait s'entendre.



Répondre