Le Jardin zoologique de Macao

Publié le par Christope Bagonneau

Ce sont les touristes en fait qui utilisent ce terme de Jardin zoologique, car ici localement, on ne parle que du Jardin de Flora, au pied du Mont Guia. Nous sommes en fait sur le terrain de l'ancien Palace Flora, demeure d'une famille de l'ancienne haute aristocratie portugaise. Les bâtiments ont disparu, et ont été remplacés par un jardin où, accessoirement, se trouve quelques animaux. Cet accessoirement fait d'ailleurs deviner comment est traitée cette partie de la structure ; nous sommes en effet dans la pure tradition des jardins zoologiques dans ce qu'ils ont de plus vieillot : de petits enclos tout en ferraille et en béton, et pas la moindre végétation. On sent d'ailleurs en regardant la signalétique totalement ravagée par le temps, qu'il n'y a aucune politique de conservation. Pourtant, parmi les 4 espèces de mammifères présentes, 2 sont considérées comme menacées : l'Ours du Tibet (Ursus thibetanus), et le Semnopithèque ou Langur de François (Trachypithecus francoisii). Les Langurs sont des singes magnifiques, et qui voient malheureusement leur habitat disparaître, on s'attendrait donc pour eux à un peu plus de considération. A ces deux espèces s'ajoutent les singes Saïmiri et les Macaques Rhésus trop tristement célèbres pour avoir servi pendant des années dans nos laboratoires. 

Semnopitheque de Francois

Du côté des volières, au moins pour 2 sur 3 d'entre elles, il y a eut un sérieux travail de modernisation de fait pour l'aménagement. En plus des habituels cygnes, paons, faisans et canards, on peu apercevoir des Mainates religieux (Gracula religiosa), curieux oiseaux noirs dont la crête jaune vif forme comme une mantille... mais aussi des Etourneaux à cou noir, des Callopsites élégantes (appelées aussi Perruches nymphiques, et tout droit venues d'Australie) ou encore des Inséparables masqués...

Quoi qu'il en soit de la beauté de l'un ou l'autre, tout cela est trop vieux jeu dans l'esprit, et les mammifères tout au moins ne drevraient plus y avoir leur place, mais rejoindre au contraire une structure plus appropriée au caractère aléatoire de leur survie (du point de vue de leur espèce, je m'entends). Lieu à éviter donc, et peu importe la rareté de ses occupants.


Mainate religieux 

Publié dans Zoos du Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A

Ce singe est magnifique et tres rare en zoo... mais tu as raison, ses conditions de vie semblent bien tristes!!!!


Répondre
J


Ca ne donne pas envie d'y aller, mais des commentaires comme le vôtre sont importants pour savoir ce qui nous attend! Merci.



Répondre
P

Bonjour,

bienvenue dans la communauté images du monde.

Amicalement.
Patrick.


Répondre