-302 Petite marmite mongole

Publié le par Christope Bagonneau

Marmite mongole, c'est le nom quasi officiel en français de ce plat qui vient, comme on l'aura compris, en deux formules : individuelle et familiale. Dans le second cas, une grande marmite est commune à tous, et cela ressemble de très loin au principe de la fondue, sauf que la base reste un bouillon... on ne dira jamais assez l'importance du bouillon dans la cuisine chinoise!

La petite marmite cependant est loin d'avoir ce nom en chinois, lequel en fait peu ragoûtant une fois traduit, explique qu'on lui ait préféré une autre version... Chou-chou guo donne à peu près cela : La Marmite Puante... un peu dans le même esprit qui nous fait apprécier un fromage qui sent fort.

Chacun a son propre petit brasero et une marmite déjà garnie : choux, différentes variétés de toufu (pâté de soja), saucisses, œufs de perdrix, boulettes de viande ou de poisson, etc. A la commande, il suffit de préciser l'élément principal, qui va donner en fait le goût dominant. Moi, je commande toujours La tête de poisson à la sauce saté, mais vous pouvez aussi choisir le sang de canard, les tripes, les fruits de mer ou le mouton. Les restaurants sont alors spécialisés dans ce plat, et fort aisés à repérer car les petites marmites cuisent côté rue, presque sur le trottoir!

Chou-chou Guo 

Publié dans Cuisine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G

pas vraiment convaincu pour ce repas je ne suis pas sur que cela plairais à mes amis...niveau odeur surtout 


Répondre
C

Je connais des plats ou ecore des fruits en Asie qui puent bien plus que cela!