Zoo de Hong Kong (Primates)

Publié le par Christope Bagonneau

Je n'étais pas retourné à Hong Kong depuis 1996, et j'en avais gardé un souvenir plutôt mauvais. J'étais alors guide pour une agence de voyage française, et le fait de courir en 48 heures les quatre coins de la ville, n'aidait pas vraiment à s'y sentir bien. J'avais donc décidé avant mon cours séjour, de me concentrer cette fois-ci sur un seul lieu : le zoo. Gratuit et petit, c'est un oasis vert sur l'île même de Hong Kong, non loin de la station Central.

A partir de l'aéroport, un train express vous transporte en 20 mn à Central. A pied, il suffit alors de couper à travers plusieurs grands magasins reliés entre eux par des passerelles. Prendre alors Ice House Street, une rue à pic, étroite, coincée entre de hauts immeubles et la montagne couverte de végétation. La promenade est très agréable. En haut de la rue, à un carrefour célèbre pour son centre d'art contemporain, le Fringe Club, des panneaux indiquent le zoo aux piétons par des tunnels et des escaliers qui sont autant de raccourcis. On arrive par le haut du jardin zoologique, dans la partie dite des mammifères, mais qui abrite surtout des primates.

Siamang-1

J'ai passé presque la journée là, non pas que ce soit un grand espace, bien au contraire, mais nombre de primates m'étaient totalement inconnus, où du moins je ne les avais jamais vus "en vrai" comme on dit, tant il est vrais que je visite les zoos avec attention depuis peu (le privilège de l'âge!) ; et, dans la mesure où chaque espèce présentée regroupait plusieurs individus, jusqu'à une douzaine parfois, y compris des petits, c'était un régal de les voir inter-agir. Le plus grand moment fut lorsque, pendant près d'une heure, les siamangs (le gibbon du polaroïde ci-dessus) se lancèrent dans un véritable concert : sons sourds, aboiements, hurlements, cris parfois presque humains. C'était extrêmement puissant. Ce genre de répétition intervient une fois par jour dans la nature et renforce les liens du groupe en même temps qu'il rappelle aux voisins l'existence de la colonie. Je n'avais encore jamais eu l'occasion d'être au bon endroit au bon moment.

 


Parmi les autres primates : Macaques, Lémurs, Sakis, Tamarins, Gibbons (liste détaillée ci-après), 11 espèces en tout... dans un environnement très boisé même si l'on sait pour l'entendre, que la ville est toute proche. Les animaux semblent en bonne santé. Ici et là, quelques autres mammifères, ratons laveurs, paresseux ou unau d'Hoffmann (Choloepus hoffmanni), agoutis, ainsi que plusieurs variétés de tortues, complètent la visite.

Cependant, si ce zoo est une heureuse surprise au cœur de Hong Kong, les standards modernes sont loin d'être atteints. Beaucoup de verdure certes, mais en dehors des cages, lesquelles ne voient malheureusement pas leur surface grandir proportionnellement à la taille du primate, les macaques, les orangoutans et, dans une certaine mesure les siamangs, étant les plus mal logés. Pour les orang-outans, on se sent d'ailleurs très mal à l'aise et presque honteux d'être là... Les petites espèces et les gibbons semblent bien se reproduire et donc avoir trouvé leur équilibre à Hong Kong.

Gibbon gabrielle 3

Liste des primates :

Maki vari noir et blanc : varecia variegata variegata
Lémur catta : Lemur catta
Ouistiti pygmée : Cebuella pygmaea
Tamarin lion doré : Leontopithecus rosalia
Tamarin empereur : Saguinus imperator
Tamarin à mains rousses : S. midas
Saki à face blanche : Pithecia pithecia
Ouandérou ou Macaque à queue de lion : Macaca silenus
Siamang : Symphalangus syndactylus
Gibbon à favoris roux : Nomascus gabriellae
Orang-outan : Pongo pygmeus

Publié dans Zoos du Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

C'est un lieu de visite plutot inhabituel pour Hong-Kong, semble-t-il, mais malgre vos reserves on a quand meme envie d'y aller faire un tour. Vous semblez y avoir vecu une belle experience.


Répondre
C

En fait, j'ai visité bien des zoos, et vu bien des Siamangs, tomber au bon moment quand ils chantent est rare.