-43 Idée reçues sur les tuk-tuk de Thailande

Publié le par Christope Bagonneau

Il y a 10 ou 20 ans, les guides touristiques ont commencé à répandre le bruit que la meilleure manière, à moindre coût, pour se déplacer à Bangkok, était le tuk-tuk (petit taxi ouvert à 3 roues, cf. notre photo). Ceux-ci sont devenus depuis le transport privilégié des touristes qui pensent souvent tenir ici quelque chose de plus authentique, comme on dit. Du coup, les prix proposés sont maintenant toujours 2 à 4 fois plus chers que ce que vous couterait un vrai taxi. Il suffit d'ailleurs de regarder autour de soi, dans les tuk-tuk pas un seul Thailandais ou rarement : ici plus qu'ailleurs, on nage donc en eaux troubles, et seuls les touristes aujourd'hui ont recourt à ce moyen de transport, les chauffeurs de tuk-tuk refusant désormais de faire une course à un prix égal à celui du taxi climatisé (j'ai pu le tester sur des parcours réalisés tour à tour en tuk-tuk et en taxi). Certes, il faut s'assurer que le taxi met bien en route le compte-tour, mais une fois ce moment parfois délicat dépassé, on va d'un point à un autre de la ville pour bien moins cher que dans un tuk-tuk, et en plus abrité de la polution, de la chaleur, voire de la pluie!

 

Thailande Bangkok tuk-tuk


Publié dans Tourisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R


Bonjour,


J'avais déjà entendu dire que ces cyclos rikshaws ne sont utilisés que par des touristes en Thaïlande, mais je suis très étonnée de la différence qu'il existe avec les coutumes indiennes. En
effet, tout le monde prend ces tuk-tuk en Inde, et surtout les "gens", pour aller au travail, aller faire les courses, parfois même pour transporter de très lourdes charges!


Les conducteurs de ces engins sont toute la journée en sueur, à enchaîner les courses à vive allure. D'autant qu'il faut rivaliser avec les scooter et les voitures qui conduisent dans tous les
sens, et surtout en contre sens!


Bref, les indiens sont friands de ce moyen de locomotion et je crois que ce sont plutot les touristes qui ne l'affectionne pas trop : ça fait un peu peur et en plus c'est vraiment culpabilisant
de faire pédaler un pauvre gars qui n'en peux déjà plus ...


En tout cas c'est très interessant d'avoir cette vue sur le pays, merci ! (et bon courage pour le livre, ou peut être est-il déjà achevé?)


Rosalie


www.chez-rosalie.blogspot.com


 


 



Répondre