Kuala Lumpur (Malaisie)

Publié le par Christope Bagonneau

Kuala Lumpur, ou KL comme on dit localement, n'existait pas en 1850; c'est pourtant aujourd'hui une ville d'environ 3 millions d'habitants. Ce n'est pas une mégapole. Cependant, comme toutes les villes d'Asie du Sud-est, la circulation y est difficile et rien n'est fait pour les piétons. Selon les destinations, le métro ou le monorail peuvent être fort pratiques.

 

Malaisie Kuala Lumpur Petronas Towers

Tours Petronas à KLCC

 

C'est donc une cité à taille humaine qui, à l'image du pays, et comme sa cousine singapourienne, s'impose par son côté multiculturel. Les trois communautés, malaise, indienne et chinoise, sont ici bien représentées tant dans la découpe des quartiers, que dans la diversité des édifices religieux ou la variété de la gastronomie. Cependant, et contrairement à Singapour, la religion dominante est l'Islam, y compris dans la communauté indienne. Autre grande différence avec sa voisine peu laxiste sur la propreté, les ordures trainent ici partout, et tout le monde semble habitué à "balancer" ses vieux plastiques, papiers et autres bouteilles, là où il se trouve...

 

Malaisie Kuala Lumpur Masjid

Mosquée

 

Modernité et tradition, mais aussi luxe et précarité, richesse et pauvreté jouent du coude à coude: ici KLCC et Bukit Bintang qui font de KL une vraie capitale moderne et flamboyante, et à deux stations de là des quartiers populaires aux façades noircies et croulant sous les poubelles. Tout se côtoie sans jamais se mélanger, des tours Petronas aux hawkers qui s'installent sur les trottoirs, des Malaises voilées au Chinoises en jupes courtes!

 

Malaisie Kuala Lumpur Muslim Museum

Islamic Art Museum, Manuscrit du Coran

 

KL peut justifier quelques jours de visite. Pour ceux qui aiment les parcs, celui des oiseaux, celui des papillons ou encore le zoo, ne seront pas déçus. Pour les autres, il ne faut surtout pas manquer au nord de la ville les grottes Batu, sanctuaire Hindouiste perché sur un piton rocheux au sommet d'un vertigineux escalier. S'il vous reste du temps, l'Islmic Art Museum est magnifique et vaut qu'on s'y arrête: tissus, manuscrits, vaisselle, etc. Juste en face, la Mosquée Nationale, la plus grande de la région, est rarement ouverte aux non-musulmans. La place Merdeka se traverse sans déplaisir en route vers un quartier indien que je trouve sans grand intérêt. Je péfère, au sud de KL Sentral le quartier de Bricksfields, anciens quartier ouvrier où toutes les communautés sont imbriquées les unes dans les autres. La prière de midi au temple hindouiste fut un moment magique.

 

Malaisie Kuala Lumpur Battu Cave

Grottes Batu

 

 

Office de midi au Temple Hindouiste

 

Enfin, les tours Petronas et la tour de KL sont les architectures modernes de la ville auxquelles on ne peut échapper, et qu'il est peut être bon de visiter juste après une matinée passée dans un Wet Market, ces marchés incroyables de marchandises mais qui semblent surgir tout du long d'une immense flaque d'eau où surnagent épluchures et sang de volaille... Le contraste avec le quartier des tours n'en sera que plus grand. Cf. album Malaisie.

 

Malaisie Kuala Lumpur Merdeka Squarre

Place Merdeka et tour de KL

 

 


Publié dans Tourisme

Commenter cet article

NIQUE 25/05/2011 23:22



bonsoir, cela me ramène quelques années en arrière, mon fils y a séjourné 2 fois 4 mois dans le cadre de ses études, il est revenu super enchanté


BONNE VISITE


Amicalement DOMINIQUE



Francois et fier de l'Être 23/05/2011 14:46



Bon, mais et ton bouquin, c'est long à imprimer ?



Christope Bagonneau 24/05/2011 05:47



Mon bouqui... toujours pas de reponse des editeurs!